Flash/USA : Des parlementaires veulent obtenir la résidence permanente pour les Haïtiens détenteurs du TPS

Un statut permanent pourrait être accordé prochainement aux Haïtiens et autres bénéficiaires du TPS, grâce à un projet de loi, rapporte Miami Hérald

Mercredi 1er novembre 2017 .– Des législateurs du sud de la Floride, démocrates et républicains, ont présenté mardi un projet de loi qui ouvre la voie à la résidence permanente pour des milliers de citoyens étrangers participant à un programme temporaire leur permettant de travailler et de vivre aux États-Unis.

Le représentant républicain de Miami, Carlos Curbelo, a présenté la Loi sur la protection du statut des réfugiés admissibles avec statut de résidence établie qui ouvre la voie à un statut juridique permanent pour certains Haïtiens, Nicaraguayens, Salvadoriens et Honduriens arrivés aux États-Unis avant le 13 janvier 2011.

Représentants démocrates du sud de la Floride. Frederica Wilson et Alcee Hastings ont également signé la législation, qui s’applique aux participants au programme de statut de protection temporaire, avec la représentante républicaine de Miami, Ileana Ros-Lehtinen.

Ces migrants « sont devenus des éléments essentiels de la communauté du sud de la Floride en contribuant à notre économie et à notre culture », a déclaré Curbelo. « Bien que je continuerai de soutenir des extensions pour le statut de protection temporaire, cette loi pourra donner aux migrants leur tranquillité d’esprit pour continuer à contribue à l`économie de notre communauté et à soutenir leurs familles. »

Environ 300.000 personnes de plusieurs pays sont détenteurs du Statut de Protection Temporaire (TPS), et la majeure partie des 50.000 haïtiens bénéficiaires du TPS vivent dans le sud de la Floride.

« Je suis fier de faire partie de cet effort bipartisan pour fournir une solution permanente aux familles vivant aux Etats-Unis avec un statut de protection temporaire », a déclaré M. Wilson dans un communiqué.

L’administration Trump se retrouve face à plusieurs échéances dans le cadre du programme de statut de protection temporaire concernant Haïti, Nicaragua, El Salvador et Honduras.

Le statut d’Haïti devrait expirer en janvier 2018, après que le secrétaire de la Sécurité intérieure de l’époque, John Kelly, a eu à prolonger le TPS de six mois au lieu de 18 en mai dernier.

Pour en savoir plus, consultez le texte original http://www.miamiherald.com/news/politics-government/article181914526.html

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *